David B.

© David B.

Invisible Lines

Central Vapeur participe à un projet Europe Créative qui fera voyager douze jeunes illustrateur·ices en Europe !

Avec trois autres associations, la Fondation Giorgio Cini (Italie), Hamelin Associazione Culturale (Italie) et les éditeurs Baobab Books (République Tchèque), Central Vapeur participe au projet Invisible Lines.

Douze jeunes artistes de sept pays voyagent à travers l’Europe pour une formation autour de la bande dessinée sur un an avec des auteurs comme José Muñoz. Ils explorent ce paradoxe : comment dessiner l’invisible ? La formation s’articule autour de trois workshops, deux webinaires et trois expositions, qui auront lieu entre Strasbourg, Tàbor, Bologne et Venise.

Douze participant·es : de jeunes illustrateur·ices venus de toute l’Europe

Un jury, composé de trois maîtres de l’illustration : Yvan Alagbé, Stefano Ricci et Juraj Horvàth, et des membres des quatre structures, s’est réuni à Bologne en février dernier afin de sélectionner les douze participant·e·s parmi les plus de 400 candidatures reçues.

Parmi iels, on retrouve notamment Leopold Prudon, ancien édudiant de la HEAR et de l’école Estienne, Clara Chotil, diplômée de l’ENSA à Paris, mais aussi des participants venus de toute l’Europe : de Suède (Bim Eriksson), d’Allemagne (Mia Oberländer), d’Italie (Marco Quadri, Elena Pagliani et Omar Cheikh) de Belgique (Lisa Ottenburgh et Lode Herregods), de République Tchèque (Barbora Satranská, Lucie Lučanská) et de Pologne (Katarzyna Miechowicz).

Leurs différents travaux et portfolios sont à parcourir ici :

Trois mentors reconnus internationalement et des guest stars

A Strasbourg, le dessinateur franco béninois Yvan Alagbé sera le mentor du workshop Frontières qui aura lieu du 5 au 8 juillet 2021.

Yvan Alagbé est né en 1971 à Paris. Il passe une partie de son enfance au Bénin, avant de rentrer en France pour étudier les mathématiques et la physique. C’est là qu’il rencontre Olivier Marbouf et qu’ils fondent ensemble l’association Dissidence Art Works, à travers laquelle ils publient les revues L’oeil carnivore et Le Cheval sans tête. En 1993, ils publient leur première bande dessinée, Ville Prostituée, et un an plus tard, ils créent leur première maison d’édition : Amok qui, en fusionnant avec l’association belge Fréon, deviendra plus tard Frémok, l’un des plus importants éditeurs de bandes dessinées en France.

Les bande dessinée d’Alagbé, Nègres jaunes et autres créatures imaginaires (Frémok, 2012), ont été publiées aux États-Unis par New York Review of Books en 2018. Depuis 2019 il enseigne l’illustration à la HEAR remplaçant à cette place Guillaume Dégé et Claude Lapointe.

Il invite le grand José Muñoz, dessinateur argentin, lauréat du Grand prix de la ville d’Angoulême en 2007, et figure majeure de l’histoire de la bande-dessinée, à rejoindre le workshop. Le dessinateur est reconnu notamment pour sa série Alack Sinner écrit en 1975 en collaboration avec l’écrivain argentin Carolos Sempayo. Il rejoint en 1978 À suivre, périodique de bande dessinée en noir et blanc, dont il devient une des figures emblématiques. Depuis 1999, le dessinateur publie une série de recueils composés de textes et de dessins, tels que Féminin Pluriel en 2002 et Faubourg Sentimental en 2006. Il a aussi réalisé plusieurs affiches et des couvertures pour des livres et de la presse.

Stefano Ricci est le mentor du workshop Révélation à Venise. Ses œuvres oscillent entre l’art et la bande dessinée. Il travaille pour des magazines et des journaux de premier plan tels que Frigidaire, La Repubblica, Libération et bien d’autres. Il enseigne la bande dessinée et le graphisme contemporain à l’École européenne supérieure de l’image – EESI à Angoulême (FR), à l’Université d’Udine et à l’Accademia di Belle Arti à Bologne (IT).

Le dessinateur de bande dessinée italien, Manuele Fior se joindra également à l’atelier à Venise. Diplômé de l’Université IUAV de Venise en 2000, il obtient en 2011 le prix du meilleur album au festival d’Angoulême pour Cinq mille kilomètres par seconde. Manuele Fior est également connu pour son album Entrevue publié aux éditions Futuropolis en 2013, ainsi que pour Celestia, paru en 2020 chez Atrabile.

En République Tchèque, Jurat Horvàth dirige le workshop Paysage. Il a étudié à l’Académie des Arts, de l’Architecture et du Design de Prague au sein de l’atelier illustration et graphisme. Il se consacre au dessin, à la conception graphique, et à la publication de livres pour enfants et adolescents avec les éditions Baobab. Il a reçu le prix du Most Beautiful Book pour son livre Stories from the Steam Baths, à la foire de Leipzig en 2001.

Frontières à Strasbourg

A Strasbourg, les participant·e·s travaillent la thématique du franchissement des frontières – des frontières physiques, mais aussi culturelles ou psychologiques – en s’appuyant sur des récits de trois réfugié·e·s. Ils seront amené·e·s à lire leur témoignages, les écouter, et échanger avec eux.

Les artistes dessineront des histoires en noir et blanc, inspiré·e·s par les récits qu’ils auront entendu et les personnes qu’ils auront rencontrées.

Les douze participant·e·s ainsi que les trois réfugié·e·s seront ensuite rejoints par huit autres artistes sélectionné·e·s par Central Vapeur, pour participer ensemble aux 24h de l’illustration qui se tiendront du 9 au 10 juillet, où le groupe travaillera pendant 24 heures pour créer et imaginer des posters en lien avec le workshop.

Révélation à Venise


A Venise, les artistes se rendent à la Fondation Giorgio Cini, qui promeut un dialogue entre la connaissance et la production esthétique. Ils seront invités, au sein du workshop Révélation à faire émerger par leurs dessins des épiphanies personnelles.

Paysage en République Tchèque


Les artistes seront amenés à randonner dans la région des Sudètes afin d’essayer de comprendre les témoignages de ces lieux (que ce soit d’un point de vue historique, social ou mythique) et de retranscrire par le dessin les récits des personnes rencontrées sur leurs chemins.

Les productions de chaque workshop seront ensuite exposées au festival Central Vapeur, BilBOlbul à Bologne et au Tabook Festival à Tàbor.

Une approche professionnalisante

Le projet comprend également un pan plus professionnalisant pour les auteur·ices et illustrateur·ices en début de carrière. Invisible Lines est l’occasion de deux webinaires pour aider les participant·e·s à faire leur promotions sur les réseaux sociaux avec le consultant marketing François Werckmann, mais aussi défendre leurs droits d’auteur dans un contexte européen avec l’agent littéraire Nicolas Grivel et l’éditeur Sam Arthur de la maison d’édition Nobrow.

L’ensemble du projet est à découvrir sur le site internet d’Invisible Lines.